Tragopan satyre

(Photos – Pierre Demeure et Anne-Gwenaël Perio)

Informations

– Nom scientifique : Tragopan satyra

– Classe : Oiseaux

– Ordre : Galliformes

– Famille : Phasianidés

– Habitat : Sous-bois des forêts de feuillus et de conifères (moyenne et haute montagne)

– Localisation géographique : Asie du Sud (région de l’Himalaya)

– Taille : 60 à 72 cm

– Poids : Mâle 1,6 à 2,2 kg. Femelle 1 à 1,2 kg

– Espérance de vie : Inconnue

– Reproduction : 28 jours d’incubation en moyenne. 2 à 3 œufs (6 à 8 en captivité)

– Régime alimentaire : Omnivore (fruits, fleurs, feuilles, baies, bourgeons, bambous, insectes, petits invertébrés)

Description

Le tragopan satyre, également appelé « faisan cornu », est un oiseau très coloré, vivant en haute montagne entre 3 000 et 4 500 mètres d’altitude l’été et 2 000 mètres l’hiver. Le mâle, présente un plumage brun sur le dessus du corps et rouge-orangé en dessous. L’ensemble est parsemé de petites taches blanches cerclées de noir et s’achève par une queue de couleur sombre. La tête est majoritairement noire avec, de chaque côté, des appendices bleutés en forme de corne, une large bande bleu marine parsemée de légers points rougeâtres sur le cou et une nuque rouge-orangé. Les pattes, robustes, sont rosées et dotées d’un éperon. La femelle, beaucoup plus terne, présente un plumage marron, avec des rayures de couleur ocre et des marbrures noirâtres. Quant aux jeunes mâles, ils ne développent la totalité de leur plumage adulte qu’à l’âge de deux ans, lorsqu’ils deviennent capables de procréer.

Le tragopan satyre se caractérise par un comportement timide et très méfiant. Il vit en couple isolé, dans les sous-bois ou à la lisière des forêts. Supportant des températures assez basses, il n’hiberne pas et ne migre pas. Très maladroit en vol à cause de son poids, il passe le plus clair de son temps au sol. Il y recherche sa nourriture tôt le matin ou tard dans l’après-midi, puis se perche la nuit pour dormir.

Le début de la saison de reproduction varie en fonction de l’altitude à laquelle se trouvent les couples. Néanmoins, elle se situe généralement entre mai et juin. Pendant la période nuptiale, les mâles développent différents types de parades et de rituels pour séduire les femelles. Ils se servent alors de leurs caroncules bleues, qu’ils dressent de chaque coté de leur tête comme des cornes. Par la suite, le nid, constitué de morceaux de bois et de brindilles, est installé en hauteur dans les arbres, hors de vue des prédateurs. Les jeunes sont précoces et ont la particularité de pouvoir survivre sans nourriture quelques jours après l’éclosion. Après deux ou trois jours, ils savent déjà voleter et se percher. Mais ils restent avec leur mère jusqu’à l’âge d’un an.

Conservation

Le tragopan satyre est une espèce menacée à cause de la déforestation et de la chasse abusive dont il fait l’objet. L’UICN l’a donc classé dans la catégorie « Quasi menacé ».