Informations

Nom commun : Travailleur à bec rouge – quéléa

Nom scientifique : Quelea quelea

Classe : Oiseaux

Ordre : Passériformes

Famille : Plocéidés

Habitat : Zones ouvertes du type savane, steppe, d’Afrique subsaharienne. Evite les forêts équatoriales dense, mais a colonisé tous les autres milieux. N’hésite pas à aller dans les zones anthropisées.

Localisation géographique : Afrique subsaharienne, sauf l’Afrique équatoriale et le sud de l’Afrique du Sud.

Taille : 12 – 13 cm de long

Poids : 15 à 25 g

Espérance de vie : 2 ans dans la nature

Reproduction : Saison de reproduction liée à la saison des pluies. Les mâles commencent la construction du nid, le tissage d’une boule faite d’herbes et de pailles, et dès que la femelle a choisi son prétendant, ils terminent le nid ensemble. La femelle y pond alors 2 à 4 œufs bleus, qu’elle couvera 10 à 12 jours. Les jeunes sont nourris dans un premier temps principalement avec des protéines (insectes). Puis avec des graines. Les petits pourront quitter le nid après 2 semaines.

Régime alimentaire : granivore. Les quéléas vivent en grands groupes sociaux, et s’attaquent souvent aux cultures. En effet, ils affectionnent les graines des graminées sauvages, mais également de blé, d’avoine, de sorgho, de mil et de riz

 

Description

En dehors de la période de reproduction, mâles et femelles sont beiges avec le bec rouge. A la saison des amours, le bec de la femelle prend une teinte jaune-orange, et les mâles revêtent un masque noir, qui va de la gorge au dessus des yeux.

 

Conservation

Les quéléas sont des oiseaux nomades, qui vivent en grandes colonies de plusieurs milliers d’individus. La population globale n’a pas été quantifiée, mais il semblerait que l’espèce possède la population la plus abondante d’oiseaux dans le monde. Du fait des dégâts vraiment considérables qu’ils peuvent faire dans les plantations, des millions de quéléas sont tués chaque année, des nids détruits, mais la population ne semble pas diminuer significativement pour autant. L’espèce est classée en « préoccupation mineure » dans la liste rouge de l’UICN.