Paon bleu

Informations

– Nom scientifique : Pavo cristatus

– Classe : Oiseaux

– Ordre : Galliformes

– Famille : Phasianidés

– Habitat : Forêts tropicales montagneuses, clairières

– Localisation géographique : Inde, Pakistan, Sri Lanka, Ceylan

– Taille : Mâle 90 à 130 cm + 150 cm de queue. Femelle 86 à 100 cm

– Poids : Mâle 4 à 6 kg. Femelle 2,7 à 4 kg.

– Espérance de vie : Inconnue

– Reproduction : 28 à 30 jours d’incubation. 3 à 6 œufs

– Régime alimentaire : Omnivore (graines, fruits, insectes, baies, petits invertébrés et mammifères)

Description

Le paon bleu, symbole national de l’Inde, est l’un des oiseaux les plus spectaculaires au monde. Animal vénéré dans son pays d’origine, présent dans la mythologie grecque et objet de multiples légendes, il est reconnu aux quatre coins du globe. Le mâle se distingue par ses couleurs particulièrement brillantes, que ce soit le bleu cobalt de sa tête, de son cou et de sa poitrine, ou le vert irisé de son dos. Sa face présente une peau nue, de couleur blanche, autour des yeux. Il possède une crête qui se termine par de fines plumes bleues, une longue traîne avec laquelle « il fait la roue », un bec fort et gris avec une tâche blanche à la base et un éperon à l’arrière de chaque patte. Les femelles sont plus petites et plus ternes malgré leur visage blanc. Elles ne possèdent pas de traîne et leur crête présente des extrémités vertes. Les jeunes ressemblent aux femelles mais sont plus clairs et n’ont pas les reflets verts du plumage.

À noter qu’il existe également des paons blancs, nigripennes et panachés, qui sont de la même espèce que le paon bleu, mais qui ont subi des mutations de couleur, entretenues par l’homme chez les individus captifs.

Le paon bleu est un oiseau sédentaire, qui vit en petits groupes de taille variable, en dehors des périodes de reproduction. D’un naturel sociable, il se rencontre régulièrement à proximité des implantations humaines. Cette espèce mène une vie très réglée. Tôt le matin, le paon sort de la forêt pour aller se nourrir, boire et se baigner dans ses lieux habituels. Pendant la journée, il vit à l’ombre des fourrés. Puis, quand le jour décline, il se rend de nouveau à son point d’eau, avant de rejoindre son dortoir dans les arbres, pour dormir à l’abri des prédateurs. Le paon bleu peut voler, en dépit de sa longue traine. Cependant, il préfère marcher, grimper ou même courir plutôt que de s’envoler. Régulièrement chassé par les tigres et les panthères, c’est souvent lui qui, le premier, donne le signal d’alarme pour les autres animaux de la forêt.

La saison de reproduction varie selon la distribution, mais elle a lieu habituellement au printemps, pendant la saison humide. A cette période, les groupes se dispersent, les mâles prennent position sur un territoire immuable, puis font la roue et lancent des cris sonores pour attirer les femelles. Le nombre d’ocelles (« yeux » sur les plumes de la traîne), la beauté du plumage et la qualité de la roue conditionnent le succès reproducteur du mâle.

Les femelles, seules ou en groupe, passent de territoire en territoire et choisissent celui qui les a le plus séduit. Polygames, certains mâles peuvent féconder jusqu’à cinq femelles. A la fin de l’été, ils perdent leur traine avec la mue. Elle ne repousse qu’au printemps suivant, juste avant la nouvelle saison de reproduction.

La ponte s’effectue dans un nid sommaire, qui est caché à même le sol dans la végétation arbustive, ou légèrement surélevé, dans les zones inondables. La femelle incube seule. Les poussins sont nidifuges et suivent leur mère très vite après la naissance. Elle les conduit aux sources de nourritures et ils apprennent à se nourrir seuls en l’imitant. Ils atteignent leur taille adulte vers un an et les mâles acquièrent leur parure définitive à l’âge de trois ans.

Conservation

Le paon bleu a, malgré lui, tiré avantage de sa beauté et de sa popularité. Il y a de cela plusieurs siècles, cette espèce fut prise à sa terre natale pour être importée dans tout le monde occidental, ce qui a probablement empêché tout risque d’extinction. Elle a également été protégée, aussi bien en Inde, où elle est considérée comme sacrée, que dans les pays où elle a été introduite. Très commun en Inde, le paon bleu est présent dans presque tous les villages et bénéficie de la protection de l’Indian Wildlife Protection Act depuis 1972. L’UICN l’a donc placé dans la catégorie « Préoccupation mineure ».