(Photo – A. Boinet-Delaplanche – Dpt 76)

 

 Informations

 

– Nom commun : Panda roux – petit panda

– Nom scientifique : Ailurus fulgens

– Classe : Mammifères

– Ordre : Carnivores

– Famille : Ailuridés

– Habitat : forêts tempérées de conifères et de feuillus de l’Himalaya à une altitude allant de 1500 à 4800 m

– Localisation géographique : L’Himalaya et les régions montagneuses du Népal, du Bhoutan, du nord de l’Inde et du Myanmar, ainsi qu’à l’ouest des provinces du Sichuan et du Yunnan en Chine.

– Taille : 50-60 cm (+ queue 30 – 50 cm)

– Poids : 3-6 kg

– Espérance de vie : 8 à 10 ans dans la nature (max. : 14 ans), et 14 ans en captivité (max. : 19 ans)

– Reproduction : De janvier à mi-mars, gestation de 112 à 158 jours 1 à 4 petits (en moyenne 2) par portée.

– Régime alimentaire : Principalement végétarien. Le panda roux mange presque essentiellement des feuilles de bambous, mais il peut également se nourrir de fruits, fleurs, racines, insectes, oiseaux, œufs.

 

Description 

Ce petit mammifère est roux sur le dos, les flancs et le haut de la tête ; ses pattes et son ventre sont noir-brillant, sa queue est touffue et présente une alternance d’anneaux roux clair et roux foncé. Son pelage est constitué de poils longs et d’un sous-poil laineux qui protège son corps du froid.

Principalement nocturne, le petit panda passe une grande partie de la journée à se reposer dans un arbre.

C’est un très bon grimpeur, il dispose, pour cela, de griffes semi-rétractiles au niveau de ses pattes. Lorsqu’il descend d’un arbre, il le fait toujours la tête la première, ses pattes postérieures agrippant le tronc.

Lorsqu’il se déplace sur les branches, sa queue sert de balancier pour garder l’équilibre. Quand il marche au sol, sa queue est à l’horizontale.

Pour communiquer, les pandas roux utilisent des mouvements de la tête ou de la queue, ainsi que différents cris.

Au début de l’année, les mâles et les femelles se retrouvent pour s’accoupler et se séparent aussitôt après. Quelques jours avant la mise bas, la femelle façonne un nid en tapissant de brindilles, d’herbes et de feuilles une anfractuosité rocheuse ou le creux d’un arbre. Les jeunes naissent aveugles et resteront au nid pendant trois mois, ensuite ils feront leurs premières excursions nocturnes avec leur mère.

 

Conservation 

La déforestation est sa menace principale. D’une part, elle engendre la fragmentation de son habitat, ce qui isole des populations de petits pandas et provoque l’apparition d’individus consanguins. D’autre part, elle entraine une raréfaction de sa source de nourriture principale, le bambou. (La forêt est exploitée pour le bois de chauffage, détruite pour faire des terrains d’habitation et des monocultures). La chasse est également une menace du panda roux, notamment en Chine et au Bhoutan, pour récupérer la fourrure et la vendre.

In situ, des zones protégées ont été créées. Ex situ, le panda roux bénéficie d’un programme de reproduction, auquel participe le Parc de Clères (EEP).