Narcisses une diversité infinie

De l’histoire de Narcisse aux bulbes les plus extravagants que l’on peut découvrir au Parc de Clères, cet article en 3 épisodes vous permet d’en savoir plus sur les jonquilles et narcisses qui ornent nos jardins actuellement.

par Thierry Hay, responsable des parcs et jardins

 Episode #3

Vue de la pelouse devant le château – Parc de Clères – Photo Thierry Hay

Le monde des narcisses est très riche. Entre les 80 espèces de narcisses botaniques et leurs nombreux cultivars, c’est un choix de plusieurs centaines de variétés qui s’offrent à nous. Il y en a pour tous les gouts : des grands, des petits, des à petites ou grosses fleurs, à fleur unique ou pluriflore, des jaunes, blancs, oranges roses, etc…
Les cultivars ont été obtenus en croisant différents narcisses botaniques entres eux ou par sélection naturelles. Tous ces cultivars sont rustiques et utilisables dans nos jardins, sauf de rares exceptions.

Sur Internet, une classification horticole existe et les répertorie dans 13 sections différentes. Dans cet article, nous avons simplifié cette classification en 7 groupes, classification utilisée dans les catalogues de ventes de bulbes pour professionnels. Un des critères de différenciation est la taille de la couronne (voir article 2). Lorsque cette couronne est longue et proéminente, elle prend l’appellation de trompette ; plus elle se réduit en taille et on utilisera l’appellation de couronne ou coupe.

Le premier groupe, est celui des narcisses trompettes ou narcisses à trompette des jardins. Il se caractérise par une fleur par pédoncule (tige). La trompette est aussi longue ou plus longue que la longueur des sépales pétaloïdes (voir article 2). Leur taille est en moyenne d’environ 40cm de hauteur. Il existe de nombreux cultivars dont ‘Mount Hood’, ‘Dutch Master’, ‘Goblet’, ‘Cairngorn’, etc. À noter un cultivar très hâtif (fleurissant tôt) qui est ‘Early Sensation’ et qui peut fleurir pour le Nouvel An, voir même Noel. (photos de Dutch Master et Mount Hood)

Narcisse trompette  ‘Dutch Master’
Narcisse trompette ‘Mount Hood’

Le deuxième groupe est celui des narcisses à grande coupe. Il se caractérise par une fleur par pédoncule. La couronne ou coupe est au moins aussi longue que le tiers de la longueur des sépales pétaloïdes. Leur taille est d’environ 40cm de hauteur. Il existe pléthore d’hybrides dans ce groupe, mais un des plus connus et commercialisé est ‘Ice Follies’. On y trouve également ‘Salomé’, ‘Pink Charm’, ‘Professor Einstein’, etc..

Narcisse à grande coupe ‘Ice Follies’
Narcisse à grande coupe ‘Pink Charm’
Narcisse à grande coupe ‘ Prof. Einstein’

Nous arrivons au groupe des narcisses à petite coupe. Il n’y a toujours qu’une fleur par pédoncule et la couronne ou coupe est au maximum aussi longue que le tiers de la longueur des sépales pétaloïdes. On trouve dans ce groupe le narcisse des poètes (dont on parlait ici )  et tous ses descendants. Leur taille varie entre 30 et 50cm de hauteur. Ils ont les particularités d’être parmi les derniers à fleurir (avril, voir mai pour certains) et d’être parfumés. Les variétés le plus souvent commercialisées sont poeticus ou actea, ‘Sinopel’, ‘Segovia’, etc

 

Narcisse à petite coupole ‘Segovia’
Narcisse à petite coupole ‘Sinopel’

 

 Le quatrième groupe est celui des narcisses doubles. Il se caractérise par une fleur par pédoncule et une couronne double. Leur taille et d’environ 40cm de hauteur et on peut y trouver les cultivars tels que ‘Delnashaugh’, ‘Flower Drift’,’ Ice King’, ‘Petit Four’, etc…

Narcisse double ‘Delnashaugh’
Narcisse double ‘Flower Drift’

Le cinquième groupe est celui des narcisses decasplit ou narcisses orchidées ou bien narcisses papillons. La fleur est très reconnaissable et difficilement explicable sans utiliser des termes pointus scientifiques et de botaniques, les photos parleront d’elles-mêmes. Le nombre de leurs cultivars, tous comme les narcisses doubles est plus restreint. On y trouve les variétés ‘Apricot Whirl’, ‘Chanterelle’, ‘Orangery’, ‘Papillon Blanc’, ‘Cassata’, etc…

Narcisse decasplit ‘Apricot Whirl’
Narcisse decasplit ‘chanterelle’

Les sixième groupe est celui des narcisses pluriflores. Ils se caractérisent par plusieurs fleurs par pédoncule ou tige, nombre variant de 3 à 20 fleurs. On retrouve le caractère prédominant d’un de leurs parents qui est le narcisse botanique : Narcissus tazetta

Narcissus Tazetta – Source wikipedia

Leur taille varie entre 30 et 50cm de hauteur. Ils ont également comme avantage d’être parmi les narcisses les plus parfumés. De rares variétés ne sont pas utilisables dans nos jardins, car peu rustiques (ne résistant pas au gel), mais sont recommandés pour le forçage en intérieur (pratique couramment opérée avec les jacinthes) afin de parfumer une pièce. C’est le cas de Narcissus papyraceus ‘Totus Albus’. On débutera le forçage 4 à 5 semaines avant la date de floraison souhaitée. Parmi les cultivars les plus courant et vendus, on y trouve le classique ‘Géranium’ (le plus parfumé, un bouquet embaume une pièce), ‘Bridal Crown’, etc… 

Narcisse ‘Geranium’

Le dernier et septième groupe est celui des narcisses botaniques et leurs cultivars (très, très nombreux). On y trouve les cultivars de N.jonquilla, cyclamineus, pseudonarcissus et triandrus, et chez qui l’on retrouve les caractéristiques de chacun de leurs parents. C’est le groupe le plus diversifié de par la forme de ces fleurs : fleurs uniques ou pluriflores, fleurs simples ou doubles ainsi que la période de floraison allant de février à avril. Leur taille également varie de 20 à 40cm. La star incontestée et la plus commercialisée est sans doute ‘Tête à Tête’ (hybride de cyclamineus), que l’on retrouve en potée chez tous les fleuristes. Dans les hybrides de N.cyclamineus on trouve entre autre : ‘February Gold’ (très hâtif), ‘Jack Snipe’, ‘Jet Fire’, ‘Toto’ ; pour les hybrides de N.jonquilla : ‘Bell Song’, ‘Pipit’, pour ceux de N.pseudonarcissus : ‘Lobularis’ ou ‘W.P.Milner’, pour ceux de N.tazetta : ’Minnow’ et pour les N.triandrus : ‘Hawera’, ‘Thalia’. (photos de Jack Snipe, February Gold, Jet Fire, Bell Song, Pipit, W.P.Milner, Thalia, Minnow)

De gauche à droite et de haut en bas : N. Cyclamineus ‘Jet fire’, N. Jonquila ‘Bell song’ et ‘Pipit’, N. Triandrus ‘Thalia’

 Comme vous avez pu le constater, la famille des narcisses est très riche et diversifiée et il y en a pour tous les gouts. Commencez à réfléchir maintenant aux variétés que vous allez pouvoir planter cet automne à partir d’octobre et tous à vos transplantoirs.

Nos bonnes adresses :

Pour pouvoir les acheter, vous avez les jardineries classiques. En vous groupant à plusieurs pour avoir un minimum de commande, vous pourrez essayer les fournisseurs pour professionnels de l’horticulture : Tulipes de France, Établissements Turcs, Verver Export, Brageirac Fleuri ou Deboer.

Pour des variétés plus rares vous pouvez également essayer les pépinières : Ellebore, Bulb’argence, Rare plants (en Angleterre) ou le site de vente par correspondance Promesse de Fleurs.