Phormium tenax – Lin de Nouvelle-Zélande – Chanvre de Nouvelle-Zélande

Famille : XANTHORRHOEACEAE (anciennement Agavaceae)

Type : plante herbacée

Floraison : Juin – juillet

Origine : Nouvelle-Zélande

Habitat : Marécages

Etymologie : Le naturaliste Jacques Labillardière a recueilli les premières plantes en 1793. Il a noté les nombreuses utilisations que les Maoris en faisaient et, en 1803, lui a donné le nom scientifique Phormium, qui signifie « panier » ou « osier », et tenax pour « ténacité » ou « exploitation rapide ».

Particularité : Les feuilles du lin de Nouvelle-Zélande, linéaires et raides, peuvent mesurer jusqu’à trois mètres de long et 125 mm de large. Elles sont persistantes et généralement vert sombre, mais certaines parties peuvent se colorer de vert pâle à rose profond en passant par le bronze, en fonction des cultivars.

La hampe florale peut atteindre, quant à elle, cinq mètres de haut ! Elle produit des bouquets de fleurs courbées de couleur rouge. Ces fleurs mellifères produisent de très grandes quantités de nectar qui attirent les oiseaux et les insectes.

Le lin de Nouvelle-Zélande est source de fibres textiles et plante ornementale. Les fibres étaient utilisées par les maoris pour confectionner des vêtements, des filets de pêche, des cordages, des paniers et toutes sortes d’objets utiles.

Le saviez-vous ? Il n’existe aucun lien de parenté entre le lin de Nouvelle-Zélande et le lin (Linum usitatissimum), mais ce nom vernaculaire de « lin » lui a été donné par les anglophones et les francophones en raison de la possibilité d’utilisation de ses fibres par l’industrie textile.