Le maki catta, un lémurien de Madagascar

Maki catta du Parc

Qui sont-ils en quelques mots ?

Les makis catta font partie des lémuriens. Ce mots vient de Lemures en latin et dans la mythologie ce sont les fantômes des morts venant tourmenter les vivants. Hors le groupe des lémuriens comprend en grande majorité des mammifères nocturnes aux yeux qui brillent dans la nuit.

Ces animaux sont observés uniquement sur Madagascar. Ils auraient investi l’île après sa séparation du continent africain. Cela s’est produit durant l’ère des dinosaures.

Leur disparition du continent africain est due aux singes et grands singes avec lesquels ils ne pouvaient  rivaliser pour les ressources alimentaires.

Les makis catta vivent en groupes de 15 à 20 individus. Les femelles restent dans leur groupe de naissance, tandis que les mâles en changent généralement tous les 2 à 5 ans.  La hiérarchie est établie dans leur jeunesse par le biais de jeux. Toutes les femelles sont dominantes par rapport aux mâles. La femelle la plus basse dans la hiérarchie reste supérieure au mâle le plus haut placé.

Chaque groupe a un territoire et il le défend en poussant des cris puissants afin de tenir les autres  à distance.

Ils évoluent avec agilité d’arbres en arbres mais sont aussi très à l’aise au sol où ils aiment prendre des bains de soleil.

La reproduction  se déroule en avril mai et les femelles donnent naissance à un ou deux petits. Elles seules s’en occupent. Les nouveau-nés passent leurs deux premières semaines de vie sur le ventre de leur mère. Après ces deux premières semaines, les jeunes chevauchent le dos de leur mère et commencent à explorer leur environnement. Les petits sont sevrés à cinq mois.

La communication entre les makis catta est complexe. En plus de la communication vocale, il utilise des signaux de communication visuelle, tels que les postures et les expressions faciales. Ils sont connus pour utiliser le marquage olfactif. La communication tactile est importante entre les mères et leurs petits, ainsi qu’entre les compagnons. Cela inclut le toilettage, le jeu et l’accouplement.

Où habitent-ils ?

Madagascar, lieu d’habitat du maki catta
En jaune, répartition géographique du maki catta

Les makis catta se trouvent au sud et au sud-ouest de Madagascar dans les forêts et savanes.

Que mangent-ils ?

Les makis catta sont des omnivores opportunistes. Ils peuvent manger des fruits, des feuilles, des tiges, des fleurs, des exsudats (résine, latex, sève), des araignées,  des caméléons, des chenilles, des insectes, des petits oiseaux et des termites. La source de nourriture la plus importante est le fruit du tamarinier.

Ils contribuent à l’écosystème en répandant des graines par leurs excréments. Et ils font partie de la chaîne alimentaire car ils sont la proie de prédateurs comme le fossa et la civette.

Le saviez-vous ?

Les makis catta vivent généralement jusqu’à 16 ans. L’individu le plus âgé a vécu jusqu’à 33 ans en captivité.

Les « duels parfumés »

Lors de ce rituel pour un territoire ou pour une femelle, les mâles utilisent des signaux odorants et visuels : ils frottent leurs glandes odoriférantes des poignets sur celles de leurs aisselles puis passent leur queue sur l’ergot situé au dessus de la glande des poignets. Ils dressent alors leur queue bien droite et l’agite en direction de leurs rivaux. En même temps ils frottent leurs glandes odoriférantes génitales sur des branches.

Le mâle ayant l’odeur la plus forte fera fuir l’adversaire.

Quel est son statut de conservation ?

Statut de menace du Maki Catta

Le maki catta est menacé, son statut UICN est « en danger » EN.

Le nombre d’individu en âge de se reproduire est en déclin et les différentes populations sont isolées.

Statut de conservation d’une espèce : Indicateur permettant d’évaluer l’ampleur du risque d’extinction de l’espèce à un instant donné.

Une espèce classée « en danger critique d’extinction » est plus menacée de disparition qu’une espèce de statut « vulnérable ».

UICN : Union Internationale pour la Conservation de la Nature

Quelles menaces pèsent sur la population des makis catta ?

Les makis catta subissent la déforestation et la chasse.

Quelles sont les actions de conservation pour le protéger ?

Cette espèce est inscrite à l’annexe I de la CITES ce qui signifie que son commerce est interdit.

A Madagascar, on la trouve dans un certain nombre de zones protégées, dont six parcs nationaux .

Un projet de conservation réussi dans  la réserve communautaire d’Anja et a permis de conserver une forte densité maki catta.

  1. Lutter contre la déforestation ;
  2. Reproduction en parc animalier dans le cadre d’un plan d’élevage européen = EEP, programme d’élevage ex situ;
Logo du Programme Européen d’Élevage

Que fait le Parc de Clères pour les makis catta ?

Sensibilisation du public :

Les populations captives des parcs zoologiques sont une source de sensibilisation à la protection des makis catta et d’éducation environnementale majeure.

Participation à l’EEP (programme européen d’élevage)

Et vous que pourriez-vous faire pour aider les makis catta ?

Vous pouvez soutenir cette asociation qui oeuvre pour le sauvegarde des makis catta :

https://association-reniala.jimdofree.com/

Et pour finir, réalisez ce petit défi !

Défi du Maki catta