Hosta sp. – Hosta – lys plantain

Famille : ASPARAGACEAE

Type : plante vivace

Floraison : été

Origine : Asie (principalement Chine et Japon)

Habitat : zones humides, sur les bords des cours d’eau, en sous-bois, ou dans des milieux rocailleux en montagne

Etymologie : Le nom Hosta a été donné au genre en 1812, en l’honneur du botaniste autrichien Nicolaus Thomas Host.

Particularité : Les Hostas sont des plantes vivaces herbacées robustes, formant des touffes larges de 20 à 100 cm, qui s’étalent avec le temps, formant ainsi un très bon couvre-sol. Elles poussent par rhizomes ou stolons. Les hostas mesurent de 5 à 80 cm de haut, en fonction des espèces et des variétés, car il existe de nombreuses espèces (entre 20 et 40 selon les différents experts) et plus de 3000 variétés de cultivars. Cependant, la plupart mesure entre 30 et 60 cm de hauteur.

Les feuilles, ovales ou en forme de cœur, sont très larges, avec souvent le bout pointu. Plus ou moins épaisses en fonction des variétés, elles présentent un bord lisse ou ondulé. Quand elles sont unies, elles peuvent prendre tous les tons de verts, allant du clair au bleuté. Elles peuvent aussi présenter un liseré ou être marbrées de blanc, de crème, ou de jaune. Cette particularité permet d’éclairer un coin ombragé du jardin et de lui donner des couleurs attractives. Les feuilles des hostas ont des nervures parallèles, comme chez le plantain, ce qui explique leur nom anglais « Plantain lilies », « lys plantain ».En automne, lorsque le froid arrive, elles prennent une teinte dorée, puis sèchent et disparaissent… Pour réapparaître au printemps suivant, tardivement (en avril – mai).

La floraison apparaît quant à elle sur les plants âgés de 3 ans et a lieu entre juin et septembre selon les variétés. Les hampes florales sont hautes et garnies de grappes de fleurs en clochettes, parfois légèrement parfumées, de couleur blanche au mauve, en passant par le rose tendre. Les fleurs situées vers le bas s’ouvrent les premières, suivies de celles placées plus haut sur la tige. Elles sont hermaphrodites, c’est-à-dire qu’elles portent en même temps des organes mâles (étamines) et femelles (pistil). Elles sont composées de six pétales, soudés en un tube étroit. À l’intérieur de la corolle, on compte six étamines et un style.

Après la floraison, les hostas produisent des capsules allongées, d’abord vertes, puis qui sèchent et brunissent, s’ouvrant alors pour libérer de nombreuses graines noires.

Le saviez-vous ? Comestibles, les hostas sont nommés « urui » par les japonais, qui les consomment sous différentes formes.