Grue couronnée grise

Informations

– Nom scientifique : Balearica regulorum gibbericeps

– Classe : Oiseaux

– Ordre : Gruiformes

– Famille : Gruidés

– Habitat : Zones humides au cœur des savanes herbeuses

– Localisation géographique : Afrique de l’Est (au Sud de l’Équateur)

– Taille : 100 à 110 cm. Envergure : 180 à 200 cm. Longueur 100 à 105 cm

– Poids : 3 à 4 kg

– Espérance de vie : 20 à 30 ans dans la nature. Jusqu’à 35 ans en captivité

– Reproduction : 27 à 31 jours d’incubation. 2 à 3 œufs

– Régime alimentaire : Omnivore (insectes, petits reptiles et mammifères, vers, végétaux)

Description

La grue couronnée grise ou « grue royale » est l’oiseau national de l’Ouganda. Elle est souvent confondue avec la grue couronnée noire, qui partage son territoire, mais s’en démarque par un cou gris pâle, une petite tache rouge en haut des joues, des yeux gris pâle et un sac gulaire rouge plus important. Les jeunes sont de couleur gris-brun et leurs joues sont emplumées.

A l’image de la grue couronnée noire, la grue royale se nourrit en picorant sa nourriture sur le sol, qu’elle piétine au préalable avec ses pattes. Elle aussi est grégaire et ne migre pas. Elle ne fait que des déplacements locaux et saisonniers en fonction des ressources alimentaires, de la disponibilité des sites de nidification et des pluies. Ces déplacements peuvent être plus importants dans les régions plus sèches. Pendant la saison de reproduction, la grue couronnée grise effectue des parades nuptiales spectaculaires, accompagnées de cris qui font gonfler les sacs gulaires de la gorge. Les deux partenaires sélectionnent ensuite le site du nid et le construisent ensemble. Ils peuvent nidifier dans les arbres, en employant un nid abandonné, mais cela reste rare. Même si les grues couronnées sont les seules à pouvoir se percher sur des branches, grâce à leur long doigt postérieur, elles nichent rarement en hauteur. Le nid, plate-forme circulaire faite d’herbes et de roseaux, est donc souvent caché au sein de l’épaisse végétation aquatique des zones humides. Les adultes couvent à tour de rôle avec une très grande vigilance, puis élèvent les jeunes qui sont emplumés deux mois après la naissance et quittent le nid avant l’arrivée de la nouvelle couvée.

Conservation

La grue couronnée grise est l’espèce la plus abondante parmi toutes les grues africaines. Elle n’est pas en danger pour le moment, mais on assiste à un déclin rapide de ses populations dans certaines zones de son aire de répartition. La diminution du nombre d’individus est due à de nombreux éléments, dont la dégradation de leur habitat par les activités humaines, les aléas climatiques comme la sècheresse, la perte des aires de reproduction à cause du drainage des zones humides pour l’agriculture, la chasse, le commerce illégal et l’usage de pesticides dans les champs. Heureusement, les grues couronnées grises sont très communes en parc zoologique et se reproduisent régulièrement. Néanmoins leur situation a motivé un classement en tant qu’espèce menacée par l’UICN depuis 2009, dans la catégorie « Vulnérable », du fait d’un risque avéré d’extinction de l’espèce à l’état sauvage.