Fermeture saisonnière

La saison froide annonce toujours la fermeture de certains sites touristiques et c’est le cas pour le parc de Clères, qui, cette année ferme un peu plus tôt
qu’habituellement, le 11 octobre prochain. L’hiver est toujours la période propice aux travaux dans le parc. Deux chantiers s’opéreront pour la remise en état et le
développement de ce site départemental d’exception.

Chantiers en perspective

Le pôle accueil vu de l’intérieur du parc

Cette année, la fermeture du parc est prévue avec un mois d’avance en raison de chantiers impactant fortement la vie du zoo. Simultanément à la construction du pôle accueil, le désenvasement du lac va s’opérer. Ces travaux vont nécessiter des clôtures de zones et un rapatriement des animaux sur différentes parties du domaine.
En effet, le Département de la Seine-Maritime a engagé d’important travaux de développement sur le parc animalier centenaire. La construction d’un pôle accueil,
bâtiment dédié à la billetterie était nécessaire pour améliorer l’accueil et l’accessibilité des visiteurs. Ce nouvel équipement accueillera des salles éducatives, une
boutique spacieuse et des sanitaires plus adaptés au flux de visiteurs. Le bâtiment accueillera le public dès l’ouverture au printemps 2022.
L’opération est menée par l’Atelier de Saint Georges (architecte Bruno Saas) pendant une durée de 14 mois. Le nouvel édifice est prévu sur l’emprise au sol de l’ancienne graineterie et du bar-tabac détruits en 2013. Une partie des pierres de ces anciennes constructions seront réemployées dans le futur bâtiment qui se déploiera sur une surface de 562 m² (sur deux niveaux). Un parvis de sécurité est prévu pour protéger les visiteurs en attente à l’entrée ; elle sera désormais localisée au cœur du village.

Autre chantier, le curage du lac sera d’un impact moins visible pour le public mais d’une importance capitale pour le fonctionnement de l’étang et le bien-être des différentes espèces qui y vivent. Ce lac  creusé dans les années 1860 par l’architecte Busigny à la demande du Comte Hector de Béarn, alors propriétaire du lieu, est obstrué par les limons qui s’écoulent en ce fond de vallée depuis des années, allant jusqu’à faire stagner les eaux. Ce sont 3000 m3 de boues qui vont être évacuées durant ce chantier. À cette occasion, les îles du lac, sérieusement érodées, vont faire l’objet d’une restauration faite d’enrochements et de plantations qui permettront aux gibbons et aux makkis cattas d’évoluer sur des espaces parfaitement restructurés. Ces deux chantiers sont les deux premiers maillons d’un ensemble de travaux majeurs qui vont s’opérer durant la prochaine décennie. Le département assurera ainsi la conservation de ce fleuron du patrimoine et du tourisme pour les générations à venir.

Un spectacle pour le dernier jour
Afin de célébrer cette dernière journée d’ouverture, le spectacle « une patte avant l’autre » est proposé à 15h00 le dimanche 11 octobre par la compagnie Couverture. Il s’agit de l’histoire du voyage d’une abeille et d’un scarabée vers la terre de leur ancêtre et d’aventures qui en découlent ! À partir de 6 ans sur réservation

Avant-goût de 2021 :
Le parc rouvrira ses portes, comme chaque printemps, courant mars avec notamment la fête de la jonquille (3e weekend de mars). La manifestation reprendra la programmation suspendue en 2020 autour de la féerie.

Le parc animalier proposera tout au long de l’année des animations autour de l’événement Flaubert 21.

Enfin, en juillet, les « Médiévales en Renaissance » feront à nouveau voyager le village de Clères dans l’histoire pour vivre un moment de fête autour de danses, de joutes et d’animations !

Programme complet dès décembre 2020