La visite du parc se fait en 1h30 à 2h environ.  Plusieurs parcours sont possibles suivant vos envies. Sur les terrasses, devant le château, un espace détente vous est proposé.

Le parcours de visite du Parc de Clères empreinte des chemins pentus par endroit. De ce fait, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, comme pour les poussettes, est partielle.

Une place de parking est à disposition devant l’entrée du parc.

Notre parc présentant des animaux en liberté, nous ne pouvons pas accepter les animaux étrangers au parc. D’une part, pour la sécurité de nos animaux, mais également pour la sécurité de votre animal de compagnie qui peut être mis en contact de maladies.

Il est possible de régler son entrée par chèque, carte bancaire, ANCV (chèques-vacances) et en espèces.

Pour les scolaires, un groupe est égal à une classe. Pour les groupes adultes, nous limitons à 30 personnes maximum.  Au-delà il est nécessaire de réserver un second médiateur.  Visite libre, le nombre de personnes est libre.  Le tarif de groupe s’applique à partir de 15 personnes.

Le parc de Clères met à votre disposition une aire de pique-nique à proximité de l’entrée principale du parc.  En cas de pluie, les halles de Clères peuvent éventuellement servir d’abri pour le pique-nique.

Il n’est pas autorisé de pique-niquer dans le parc (ni de nourrir les animaux…) en revanche des produits de consommations (boissons fraiches, biscuits)  sont vendus à la boutique et peuvent être dégustés sur les terrasses.

Pour déjeuner, le bourg de Clères dispose de différents commerces (boulangerie, épicerie, crêperie, brasserie et restaurant gastronomique) .

Oui, il est tout a fait possible de sortir du parc et de revenir continuer votre visite. Pour cela vous devez le signaler à l’agent d’accueil qui vous tamponnera le bras ou la main.

Oui, nous disposons d’un parking à vélo juste à côté de la billetterie. En revanche vous ne pouvez pas visiter le parc à vélo.

Il est interdit de ramasser les plumes que vous trouverez au sol. Celles-ci peuvent avoir été souillées et porteuses de bactéries.

En outre, les plumes issues d’espèces protégées répertoriées dans les annexes de la Convention de Washington sont soumises à une réglementation très stricte.

Il est interdit de cueillir des fleurs ou d’arracher les plantes du parc. Une équipe de jardiniers travaille tout au long de l’année à la plantation et à l’entretien des espaces verts pour que vous puissiez bénéficier d’un cadre verdoyant.

Tous les animaux du parc sont nés en captivité, les zoos procèdent pour cela à des échanges à l’échelle européenne et internationale.

Il n’y a plus de prélèvement d’animaux dans la nature depuis la signature de la convention de Washington au début des années 70’. L’objectif des zoos à plus ou moins long termes est de favoriser la réintroduction et le renforcement des populations sauvages lorsque c’est possible.

Les antilopes et wallaby évoluent en semi-liberté dans le parc sans pour autant s’approcher des visiteurs. Ils ont été élevés par leurs congénères ils craignent l’homme. De plus, les visiteurs se doivent de rester sur les sentiers qui leurs sont réservés et de ne pas s’aventurer sur la pelouse.

La plupart des animaux du parc sont sauvages, il est donc important de garder une distance de sécurité et d’éviter tout contact afin de ne pas altérer leur comportement.

Il est formellement interdit aux visiteurs de nourrir les animaux du parc. Une équipe animalière s’occupe au quotidien du bien-être et de la bonne santé des animaux. Ces derniers suivent un régime adapté à leurs besoins établi par notre vétérinaire.

Les animaux du parc demandent des exigences spécifiques répondant à leurs besoins, notamment en ce qui concerne leur habitat, leur nourriture et leurs soins quotidiens. Par ailleurs, il est nécessaire de posséder un certificat de capacité délivré par l’état pour détenir des animaux sauvages.

La plupart des espèces du parc sont parfaitement adaptées aux conditions hivernales de Normandie. En outres, les animaux bénéficient d’abris et de bâtiments chauffés dans lesquels ils peuvent passer l’hiver. Certaines espèces plus sensibles sont néanmoins rentrées pour la période d’hivernage.

Le tabagisme est toléré dans le parc, en extérieur. Il est néanmoins demandé aux visiteurs de rester propres et de ne pas jeter leurs mégots au sol.