Des primates à moustaches blanches !

Les tamarins empereurs (Saguinus imperator)

Dessin d’un tamarin empereur – ill. Peggy Le Guern

Qui sont-ils en quelques mots ?

Le Tamarin empereur (Saguinus imperator) est une espèce de primates de la famille des Cebidae vivant en Amérique du Sud. Leur caractéristique principale est la moustache blanche extrêmement longue qui descend jusqu’à la poitrine et qui est plus large que les épaules.

Ils font partie des plus petits singes du Nouveau Monde. Leur poids est d’environ 460g. Très colorés, les mâles et les femelles sont peu différents en taille, couleur et moustache.

Comme la plupart des tamarins, cette espèce a des griffes sur tous ses doigts excepté le gros orteil, qui a un ongle.

Les tamarins forment en général des groupes polyandres (plusieurs mâles pour une femelle) mais ce n’est pas une règle. Il y a aussi des groupes avec plusieurs adultes des deux sexes en âge de procréer.

La femelle donne naissance à deux jumeaux. Les mâles s’en occupent en les portants et la femelle les allaitent. Ils sont aussi aidés par les individus non reproducteurs. Le groupe continue à nourrir les jeunes même une fois sevrés.

Les tamarins empereurs sont actifs le jour et sont des singes très gracieux, amicaux et enjoués. Ils sont « sauteurs » et se déplacent dans les arbres avec des mouvements plutôt rapides et saccadés.

Où habitent-ils ?

L’Amérique du Sud
Région où vivent les tamarins

Ils vivent principalement au Sud-est du Pérou, dans l’État d’Acre à l’ouest du Brésil et le nord de la Bolivie.

Cette espèce est arboricole et passe la plupart de son temps dans les arbres, allant jusqu’à une hauteur de 30 m. Elle affectionne la végétation dense avec des plantes grimpantes.

Leur alimentation

Le régime alimentaire des tamarins empereurs se compose principalement de fruits, d’invertébrés et de sève d’arbres.

Ils se nourrissent de fruits, de fleurs et de nectar de différentes espèces d’arbres. Leur poids léger leur permet de se nourrir sur les brindilles et les branches les plus extérieures de ces arbres, ce qui leur donne accès à des sources de nourriture qui sont moins facilement accessibles aux grands singes. Les tamarins empereurs obtiennent la majeure partie des protéines en mangeant des invertébrés tels que les sauterelles, les coléoptères, les papillons, les araignées et les fourmis. Leur petite taille leur permet également de traquer très discrètement les gros insectes. Les empereurs utilisent la sève des arbres qui est laissée par l’exploitation précédente d’autres animaux. La sève est une source supplémentaire de sucres et de minéraux précieux. Les tamarins empereurs sont également connus pour manger de petits vertébrés comme les lézards, les grenouilles arboricoles et les œufs d’oiseaux.

Le saviez-vous ?

Les tamarins empereurs ont souvent été observés vivant en association avec d’autres espèces de tamarins. Par exemple, dans certaines régions du sud-est du Pérou, les empereurs vivent en association avec des tamarins à dos de selle. Les deux espèces occupent un territoire commun, échangent des appels vocaux et sont capables de coordonner leurs mouvements sans voir l’autre groupe. Ce type de relation est observé entre les empereurs et plusieurs autres espèces de tamarins, et on pense qu’il est avantageux pour les deux groupes de l’association en aidant à la détection des prédateurs et à la défense contre eux, et en permettant une récolte de nourriture plus efficace.

Les tamarins de l’empereur ont été nommés en l’honneur de l’empereur d’Allemagne, l’empereur Guillaume II. Les scientifiques de l’époque aimaient jouer avec ces singes et tordre leurs moustaches pour ressembler à l’empereur. Le zoologiste suisse Goeldi a donné à l’espèce le nom de « empereur » pour plaisanter, mais ce nom est resté d’où le nom scientifique « Saguinus imperator ».

Quel est son statut de conservation ?

Le tamarin empereur est menacé, son statut UICN est « en préoccupation mineure » LC.

Le nombre d’individu en âge de se reproduire est en déclin.

Catégories des conservations des espèces

Statut de conservation d’une espèce : Indicateur permettant d’évaluer l’ampleur du risque d’extinction de l’espèce à un instant donné.

Une espèce classée « en danger critique d’extinction » est plus menacée de disparition qu’une espèce de statut « vulnérable ».

UICN : Union Internationale pour la Conservation de la Nature

Quelles menaces pèsent sur la population des tamarins empereurs ?

Une grande partie de l’aire de répartition, autrefois éloignée, est de plus en plus sujette à une déforestation progressive, en grande partie à cause de la colonisation le long des routes, associée à l’exploitation forestière et à l’élevage de bétail.

L’espèce n’est probablement pas chassée, mais elle peut faire l’objet de commerce en tant qu’animal de compagnie.

Quelles sont les actions de conservation pour le protéger ?

Le tamarin empereur figure sur les listes officielles nationales des espèces menacées du Brésil et du Pérou. Il est inscrit à l’annexe II de la CITES (Convention Internationale sur le commerce des espèces).

  1. Lutte contre la déforestation ;
  2. Reproduction en parc animalier dans le cadre d’un plan d’élevage européen = EEP, programme d’élevage ex situ;
Logo du Programme Européen d’Élevage

Que fait le Parc de Clères pour les tamarins empereurs ?

Programme d’élevage européen :

Le Parc de Clères participe aux EEP des tamarins empereurs.

La famille tamarin au Parc de Clères :

→ Père : Exmoor Zoo, England. Né en 2002. Arrivé en 2016

→ Mère : Beauval. Née en 2010. Arrivée en 2014

→ Jeunes :

  • Jumeaux en 2017 mâle et femelle.
  • Jumeaux en 2018, 2 mâles

Sensibilisation du public :

Les populations captives des parcs zoologiques sont une source de sensibilisation à la protection des tamarins et d’éducation environnementale majeure.

Et vous que pourriez-vous faire pour aider les tamarins ?

Actuellement, il n’y aucun programme de conservation en milieu naturel pour le tamarin empereur ou association œuvrant à sa préservation. Mais, il y a d’autres espèces de tamarin beaucoup plus menacées pour lesquelles ils existent des programmes de conservation dans la nature ou des associations de protection :

  • Le tamarin lion noir :

https://www.ipe.org.br/en/projects/pontal/1270-black-lion-tamarin-conservation

  • Le tamarin à mains blanches :

http://www.acopazoa.org/

  • Le tamarin pinché :

https://www.proyectotiti.com/en-us/

  • Le tamarin lion doré :

https://www.savetheliontamarin.org/?fbclid=IwAR1JsAz5HaWD_rmDuM9i4wFzuHpnlmAZtPnS3xIoNB            mo_Ye8zPlvRPQCswI


Et maintenant prêt à devenir un tamarin ? Réalise ce petit défi : crée ta moustache !

Défi tamarin