Chouette lapone

Informations

– Nom scientifique : Strix nebulosa lapponica

– Classe : Oiseaux

– Ordre : Strigiformes

– Famille : Strigidés

– Habitat : Forêts de conifères ou mixtes, taïgas, tourbières boréales, prairies d’altitude

– Localisation géographique : Nord de l’Eurasie, Amérique du Nord

– Taille : 59 à 69 cm. Envergure : 128 à 158 cm

– Poids : Mâle 800 g à 1kg. Femelle 1 kg à 1,7 kg

– Espérance de vie : 13 ans dans la nature. Jusqu’à 27 ans en captivité

– Reproduction : 28 à 30 jours d’incubation. 3 à 5 oeufs

– Régime alimentaire : Carnivore (petits rongeurs, mammifères, oiseaux)

Description

La chouette lapone, plus grande chouette du monde, est un rapace nocturne reconnaissable à son énorme tête ronde, aux larges disques faciaux et dépourvue d’aigrettes. Elle porte des marques blanches en forme de X entre ses yeux jaunes et des plumes de couleur noire et blanche au niveau du menton. Son court bec est crochu et sa queue relativement longue. Mâles et femelles ont une coloration identique mais la femelle est plus grande et plus forte. Les jeunes se distinguent par un plumage brun-gris assez sombre.

Cette espèce possède une morphologie extrêmement bien adaptée à son mode de vie de prédateur. Son plumage épais, de couleur gris cendré nuancé de tâches brunes, constitue un parfait camouflage pour chasser de jour comme de nuit. Sa tête tournant à 270° et son excellente vue, permettent de localiser ses victimes à 1 km à la ronde. Son ouïe très fine, avec ses disques faciaux servant de relais acoustiques, facilite le repérage des proies sous la neige. Ses plumes recouvertes d’un duvet et ses pattes emplumées, atténuent les frottements de l’air et permettent un vol silencieux. Enfin, ses serres puissantes rendent possible la capture de proies à travers d’épaisses couches de neige, pouvant supporter le poids d’un homme de 80kg.

Ses attributs sont indispensables pour la vie dans le grand Nord. La chouette lapone doit en effet chasser une grande quantité de rongeurs, pour survivre sur ces terres hostiles, car elle n’hiberne pas durant les périodes de grand froid.

En outre, bien que sédentaire, les rigueurs du climat lui imposent parfois de courtes migrations vers des contrées méridionales, lorsque la nourriture vient à manquer. Pour chasser, elle vole généralement à faible hauteur, repérant ses proies depuis des perchoirs bas, au milieu d’une végétation peu dense.

Très territoriale durant la période de reproduction, qui dure de mars à mai, la chouette lapone niche souvent dans d’anciens nids d’oiseaux de proie. Durant la couvaison, le mâle veille vigoureusement sur la couvée et se charge de ravitailler la femelle. Les jeunes quittent le nid au bout de 20 à 30 jours, sans vraiment savoir voler et sont nourris par leurs parents jusqu’à ce qu’ils soient totalement indépendants.

Conservation

La chouette lapone a peu de prédateurs naturels. Néanmoins, on dénombre peu de couples en liberté. Elle est, en effet, particulièrement vulnérable aux perturbations humaines et notamment à la destruction des forêts boréales. En bout de chaîne alimentaire, elle est également victime des empoisonnements dirigés contre les rongeurs. Rare mais pas menacée, l’UICN l’a donc classé dans la catégorie « Préoccupation mineure ».