Biodiversidays : les plantes

Du 2 au 7 juin nous vous parlons de la biodiversité locale ou non avec les biodiversidays!

Herbes folles, mauvaises herbes, fleurs des champs, plantes sauvages… Elles occupent abords des chemins, prairies, sous bois et zones humides et regorgent de secrets! La diversité des plantes herbacées permet de fournir de la nourriture à l’ensemble de la chaine alimentaire, d’enrichir le sol et  d’embellir les talus! 


ZOOM SUR

Le Plantain lancéolé Plantago lanceolata

Elle ne paye pas de mine cette plante qui pousse sur nos pelouses et aux abords des chemins. On l’arrache souvent en la qualifiant de mauvaise herbe, et pourtant elle soulage bien des maux!

L’espèce qui nous intéresse et le plantain lancéolé. Il s’agit d’une plante vivace qui  mesure entre 15 et 40 cm et qui aime croître dans l’herbe, au soleil. Elle est très résistante au piétinement. Le nom plantain, plantago vient du latin planta « plante des pieds » et ago « je pousse ». Ses feuilles ont la forme d’une pointe de lance rainurée.

Elle est comestible et possède le goût du champignon. On peut la cuisiner cru ou cuite, mais elle est surtout utilisée comme plante médicinale.

Elle a de nombreuses propriétés : anti-inflammatoires, anti-allergiques, antiseptiques et antihistaminiques. Elle peut soulager une petite piqûre d’insecte ou d’ortie juste en frottant la peau avec une feuille fraîche. Elle a été surtout utilisée pour toute les affections respiratoires (bronchite, coqueluche et même tuberculose) sous forme de sirop.

Elle est également une plante mellifère très appréciée des abeilles et ses graines sont dégustés par les oiseaux l’hiver.

D’autre variétés de plantains, comme le grand plantain, ont également des vertus médicinales.


Les  plantes herbacées

à découvrir aux abords du parc de Clères (liste non exhaustive!)  réunie par Estelle notre responsable du service éducatif au Parc de Clères.

Bord de chemin :

Plantain lancéolé – Plantago lanceolata

Plantain majeur – Plantago major

Coquelicot – Papaver rhoeas

Ortie dioïque – Urtica dioica

Gaillet gratteron – Galium aparine

Benoîte commune – Geum urbanum

Véronique petite chêne – Veronica chamaedrys

Marguerite commune – Leucanthemum vulgare

Trèfle des prés – Trifolium pratense

Zone humide :

Cardamine des prés –  Cardamine pratensis

Laîches à épis pendants – Carex pendula

Lychnis fleur de coucou – Lychnis flos-cuculi

Eupatoire à feuille de chanvre – Eupatorium cannabinum

Reine des prés – Filipendula ulmaria

Ache faux cresson – Helosciadium inundatum

Menthe aquatique – Mentha aquatica

Silène enflé – Silene vulgaris

Plantes protégées :

Listère à feuille ovale – Neottia ovata

Orchidée de Fuchs – Orchis fuchsiii

Osmonde royale – Osmunda regalis

Forêt :

Alliaire officinale – Alliaria petiolata

Lierre grimpante – Hedera helix

Ronce commune ou ronce des bois – Rubus fruticosa

Mercuriale pérenne – Mercurialis perennis

Fraise des bois – Fragaria vesca

Aspérule odorante – Galium odoratum

Digitale pourpre – Digitalis purpurea

Fougère aigle – Pteridium aquilinum

Prêle des bois – Equisetum sylvaticum

Scolopendre – Asplenium scolopendrium